La fondation Dubuffet, la closerie Falbala, un très beau moment, un lieu privé à découvrir

La fondation Dubuffet, la closerie Falbala, un très beau moment, un lieu privé à découvrir

Fondation Dubuffet

Fondation Dubuffet

J’ai fait partie en ce beau mois de mai d’un groupe de visiteurs ( les sculpteurs de ateliers des Beaux-Arts du cours d’Odile Bourdet) ayant réservé pour découvrir et visiter la fondation Dubuffet et « la closerie Falbala »,  l’univers créé par Jean Dubuffet.

Après un court trajet en car de 3/4h au départ de Paris, nous sommes arrivés à la campagne, tout près d’une rivière l’Yerre, c’est là que se tient la fondation à Périgny ( Val-de-Marne).

Jean Dubuffet a choisi ce lieu pour des raisons pratiques, par la localisation d’un expert en résine (matériau peu répandu à l’époque) Robert Haligon  qui travaillait sur les oeuvres de nombreux artistes dont de Niki de Saint Phalle dont on peut en voir une sculpture dans le jardin voisin.

Pour réaliser ce domaine et ces grands travaux, Jean Dubuffet en « architecte batisseur » a fait appel à différents corps de métiers et employer de nombreuses personnes de 1967 à 1974.

La closerie Falbala est une œuvre monumentale de Jean Dubuffet, réalisée sur une parcelle achetée par l’artiste et comporte une villa centrale  » la villa Falbala et un parc  entouré de murs (la closerie proprement dite). Le lieu a été ouvert au public – pour sa partie exérieure à partir de 1976, il se visite sur RV.

Jean Dubuffet à travers ce lieu et les oeuvres qu’il a choisi d’exposer nous présente la palette de ses champs d’investigation. Il s’est mis à la peinture tardivement vers 41 ans et a peint jusqu’à sa mort à l’âge de 85 ans.

Il a réalisé un catalogue raisonné de ses oeuvres qui font état d’environ 12000 pièces dont environs 90% ont été vendues de son vivant.

Il était à la fois, peintre, sculpteur, « architecte batisseur », scénographe  et musicien, écrivain ainsi que chef d’entreprise.

C’était un homme passionné, travailleur, exigent en quête perpétuelle qui savait manié l’humour et la dérision, ses oeuvres en sont témoins.

 

La villa Falbala

Elle a été construite en époxy et béton, peinte au polyuréthane entre 1967 et 1969, les murs de la construction centrale font environ 8 mètres de haut. La structure elle-même de la villa représente à peu près 12  tonnes de résine appliquée sur une armature métalique. La villa  renferme le cabinet logologique ou la logothèque  qui était le lieu privé de Dubuffet, un lieu de méditation.

Voici l’entrée, dont la porte est quasi invisible.

Fondation Dubuffet (20)

Fondation Dubuffet (22)

Fondation Dubuffet (66)

Vue trouvée sur internet

Vue trouvée sur internet du cabinet de logologie

Le parc, la closerie

Sur un terrain de 1600 m2,  la closerie a été construite de 1971 à 1974

Fondation Dubuffet (16)

Fondation Dubuffet (66)

 

 

 

Fondation Dubuffet (14)

Fondation Dubuffet (13)

Fondation Dubuffet (12)

Fondation Dubuffet (10)

Le musée -boutique

 

Il présente un choix de toiles ( sélectionnées par Dubuffet), de nombreuses maquettes de ses projets et réalisations monumentales ainsi qu’une salle présentant les personnages du « Coucou bazar », une oeuve musicale mettant en scène les « sculptures » mouvantes de Dubuffet et présentée à Turin, Paris et New-York.

Fondation Dubuffet (87) Fondation Dubuffet (86) Fondation Dubuffet (71) Fondation Dubuffet (69)

 

Le  » coucou bazar »

Cette oeuvre – spectable musicale composé de tableaux vivants  a été  réalisée pour la Cartoucherie de Vincennes. Elle était accompagnée de musique électronique,120 sculptures animées par une vingtaine de personnes.

Fondation Dubuffet (82) Fondation Dubuffet (81) Fondation Dubuffet (75)

 

Coucou Bazar- détail de l'oeuvre

Coucou Bazar- détail de l’oeuvre

L’espace maquette

Fondation Dubuffet (3) Fondation Dubuffet (2)

Fondation Dubuffet (94)

Le parc

Fondation Dubuffet (88) Fondation Dubuffet (68)