Petits mondes - Bulles de vie en poésie et exposition Fady Ferhi Chrismali

Petits mondes – Bulles de vie en poésie et exposition Fady Ferhi Chrismali

Petits mondes – Bulles de vie en poésie

Les petits mondes,  bulles de vie, sculptures singulières vous livrent leur secret à l’occasion de  l’exposition Fady Ferhi / Chrismali à la Société des Poètes Français, 16 rue Monsieur Le Prince 75006 Paris.

Ce lieu, temple de la poésie m’a insufflé l’élan de réaliser un texte poétique pour chacune des œuvres ainsi qu’un livre d’artiste présentant dessins, textes et photos des œuvres.

Chaque « bulle de vie » a une histoire . Vous pourrez y inventer la votre, je vous livre la mienne.

Je vous  présente également ici les textes que m’ont offerts mes amis artistes, amateurs de poésie et des « petits mondes ».

Poème d’Iso Bastier

Mille Mondes

Passée ma coquille de verre
Je ressens cette Terre ronde.
On me reçoit, on m’insère
Dans plein de petits mondes…

Mon corps de papier froissé
Vibre des couleurs de la vie.
Il danse pour ne pas angoisser
Avec celui qui croise son envie.

Mon esprit cherche l’équilibre
Mon âme est une bohémienne
Ma pensée lutte pour être libre
Ma main se tend vers la tienne

Mon cœur est tout un poème
Ma foi est une vaste aventure
Au loin mon habit se promène
Dévoilant ma véritable nature

Passés l’écorce et le fil de fer,
Les soleils blancs, les lunes blondes,
De rencontres en transferts
Je visite mille petits mondes.

Mille corps, mille âmes, mille esprits…
Une part de moi en plus petit.
Mille cœurs, mille corps, mille mains…
Mille mondes possibles pour demain.

Iso Bastier -2018

Les petits mondes photo Iso Bastier

 

Poème de Henry Paul Pandaure 

Henri Paul Pandaure fait parler les petits mondes!

Voyage en Chrismali

Plonge dans notre monde de bric et de broc.
Notre petit monde de fils reflète mille vies.
Il est un délice de fragments de pensées couchées, de petits riens, de bonheur, d’amertume.
Notre léger univers, clé de voyages intérieurs, réveille le nord.

Henry Paul PANDAURE

Les poèmes cartels des sculptures, bulles de vie

La grande volière

Le temps suspendu,
dans la grande volière perdurent les pirouettes,
arabesques des envolées fantastiques cristallisées.
Sous cloche,
la beauté mélodieuse des sifflements demeure,
ravive les sentiments.

Henry Paul PANDAURE

La-grande-volière- poème Henri Paul Pandaure, sculpture Chrismali – Photo Alain Dermejean

La porte du temps

Tic tac, le temps passe, inexorable,

Sur son passage, la vie chancelle,
l’humain se presse
la nature s’adapte,

Tic Tac le temps passe, inexorable,

L’argent ne se mange pas,
ne se respire pas.
Pourtant, il n’est de quête plus forte
que de le faire pousser!

Tic tac, le temps passe, inexorable.

Chrismali

la-porte-du-temps- Chrismali

Comme un escargot

Il est des temps anciens,
Il est des temps nouveaux.
Le climat, les guerres, nous portent,
nous emportent vers l’ailleurs.
Comme un escargot, ma maison sur le dos, je pars,
Vers un lieu où je pourrais planter mon arbre.

Chrismali

Comme un escargot Chrismali

La cité convoitée

Insurmontable demeure
De l’abîme les corps surgissent
la cité s’effrite, ouvre tes limites.

Evelyne Smolarski

la-cité-convoitée-Haiku Smolarski-Sculpture Chrismali

Les déshérités

Partis sans nom, sans retours
Terres endeuillées, parcours brisés
Ils errent sourds par les tiers lieux, délabrés.

Evelyne Smolarski

Cage dorée

Sur mon tas d’argent, dans ma cage dorée,
j’appelle.
La solitude, le manque de sens sont devenus mon lot quotidien.
Il n’est de plus grande richesse que celle du coeur,
Si elle ne peut sortir, s’épandre et toucher les autres, tout est vain.

Chrismali

Cage dorée Chrismali

Les bienheureux

À l’abri des regards,
Dans le secret des coeurs,
Poussent les émotions.
Choisi bien leur engrais
Et elles deviendront
Plutôt que des poignards,
Les tous petits bonheurs
De chaque instant passé.
Sylvie Beyssen

les-bienheureux-sculpture-Chrismali—texte-Sylvie-Beyssen

L’oiseau de pierre

Condor des cimes arides
Traces invisibles, regards voilés
Grave tes rhizomes dans le ciel alourdi

Evelyne Smolarski

L’oiseau de pierre – sculpture chrismali – texte Evelyne Smolarski

L’homme qui marche sur le temps

Pressé, toujours pressé,
il marche sur le temps.
Il court sur sa vie, bousculant,
détruisant ce qu’il a eu tant de mal à faire..
Sans repères de vie, il presse le pas
vers un futur qu’il n’imagine pas.

Chrismali

L’homme-pressé – sculpture et texte Chrismali

Le manège de la vie

La vie, comme un manège.

Ça vous emporte, vous chamboule.

Très haut, très bas,

la tête à l’envers, les pieds sur terre.

Faut s’accrocher, ne pas tomber.

Chrismali

Le manège de la vie – Sculpture et texte Chrismali

Princesse pacotille

Vêtue de sa robe papier,
Elle aime la vie, les couleurs
L’odeur des dunes

Chrismali

Princesse pacotille – sculpture et texte Chrismali

Les 2 ilôts

Chacuns sur son île
Semblables éloignés
Sans pont pour se retrouver

Chrismali

Les 2 îlots – sculpture et texte Chrismali

L’attente

Seule dans sa bulle
Elle attend
Tic Tac le temps passe
Trop tard

Chrismali

L’attente – sculpture et texte Chrismali

En scène

Ils dansent leur vie
En rythme et mouvement
Au gré des jours qui passent

Chrismali

En scène – sculpture et texte Chrismali

Un rien lui suffit

Un abri de fortune
Oiseaux oiselles à ses cotés
La vie en nature

Chrismali

Un rien lui suffit – sculpture et texte Chrismali – Photo Anne Marie Boudet

Face au vent

Elle résiste de tout son être
Tient le cap
Attend l’accalmie

Chrismali

Face au vent-Sculpture et texte Chrismali

Vogue la vie

Va, vis, deviens

Va ton chemin,
évite les écueils,
saute les montagnes.

Vis à plein poumons,
embrasse la vie..

Deviens ambassadeur de l’univers,
cueilleur de rosée,
citoyen du monde.

Vogue ta vie, vers l’infini des possibles

Chrismali

Vogue la vie – sculpture et texte Chrismali

 

Le marchand

Pour le plaisir des badauds
Il présente ses trésors
Conquêtes passées

Chrismali

Le marchand – Sculpture et texte Chrismali – photo Iso Bastier

L’élégant

Fier tête haute
Désinvolte il porte
Ses parures

Chrismali

L’élégant–sculpture et texte Chrismali

Lourd fardeau

Sur ses épaules trop de poids,
Il ploie sous son ballot de plumes.
Courbé, il avance
Incertain de sa route

Chrismali

Lourd fardeau – sculpture et texte Chrismali

Homme du désert

L’homme bleu,
Perle des sables dévalant les toboggans ocres,
il poursuit sa marche démesurée humblement.
Initié à la voute étoilée,
il rallie les cardinaux sans superflus.

Henry Paul PANDAURE

Homme du désert – Sculpture Chrismali – texte Henri Paul Pandaure

Le jeune homme bleu

Il a la fougue de la jeunesse,
l’enthousiasme de l’innocence.
Il va sautillant,
là ou le porte son coeur.

Chrismali

Le jeune homme bleu – sculpture et texte Chrismali

A deux

Côte à côte,
Face à face,
Dos a dos,
Ensemble, c’est mieux

Chrismali

A deux – Sculpture et texte Chrismali

Je remercie Evelyne Smolarski, Iso Bastier, Sylvie Beyssen et Henry Paul Pandaure qui m’ont accompagnée dans cette aventure d’écriture.

Exposition à la Société des Poètes Français

Fady Ferhi, peintre intuitiste a peuplé l’espace de ces peintures abstraites, chaudes, colorées, vibrantes d’énergie, elles vous emportent vers d’autres univers du plus petit au plus grand.

Les petits mondes – bulles de vie accompagnés de leur histoire apportent calme, poésie et retour sur terre.

C’est un heureux accord et de belles harmonies que nous proposons dans cette exposition.

Je vous laisse découvrir par un diaporama et quelques photos l’exposition avec les peintures de Fady Ferhi aux côtés des « petits mondes – bulles de vie »!

Merci également à Michel Benard, galeriste de l’espace culturel de l’association des Poètes Français, Lauréat de l’Académie française, chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres, Poète, peintre abstrait, essayiste,  rédacteur de nombreuses rgaleristeevues… pour ses présentations oniriques et sensibles de nos travaux, également pour son enthousiasme et ses nombreux partages.

Diaporama

Ferhi-Chrismali—de-belles-harmonies.

Ferhi-Chrismali-harmonie-bleue

Harmonie-rouge-Ferhi-Chrismali

Présentation-Michel-Benard—vernissage-Ferhi-Chrismali

Je vous livre ci-après la présentation de Chrismali faite par Michel Benard lors du vernissage de l’exposition

Chrismali – sculpteur de rêves

Chrismali est une artiste presque inclassable, que nous pourrions dire « singulière » que nous présenterons ici comme sculpteur et orfèvre du rêve.
En découvrant les diverses pièces de son exposition, il me sembla me trouver dans un cabinet de curiosités.

En elle a toujours vibré la petite fibre de l’amour de l’art, le désir et la passion, de posséder des œuvres, en un mot, elle avait une âme de collectionneuse.
Mais elle eut vite besoin de se réaliser, de créer, de passer de l’autre coté de la barrière.
C’est ainsi qu’elle franchit le pas pour s’impliquer dans l’action créative.
Inévitablement, il y a eu les influences, les orientations et c’est très bien ainsi, des « chocs » pourrions-nous dire, avec Matisse le coloriste, Chagall et Peney les rêveurs et puis dans l’esprit art singulier, Gilbert Peyre, maestro des automates, puis nec plus ultra Anselm Kiefer, cet artiste complet dont l’œuvre multiple est aussi géniale que monumentale.

Beaucoup plus modestement pour en situer le contexte, je retiendrai le fort désir de Chrismali de réaliser un livre d’artiste sensibilisée par son exposition chez les poètes. C’est cet ouvrage assez précieux que je vous invite à feuilleter et qui va vous restituer l’esprit créateur de notre amie.
Ce petit livre d’artiste se veut très précieux, se situe entre la volonté graphique et le soutien du verbe.

Chez Chrismali tout est champ des possibles où le beau est partout.
Prenez le temps de découvrir une à une ses œuvres qui nous font songer à de délicieux petits jardins zen où tout est méditation et contemplation.
Ses œuvres portent l’écho d’une haute sérénité, sorte d’état pacifié.

Chez Chrismali le miracle des mains insuffle une seconde vie, offre du désir et délie l’espoir.
Le savoir-faire est suspendu, il donne la note de pureté espérée et toute sa résonnance à la beauté précieuse.

C’est le souffle léger de Chrismali qui passe et nous transporte, ici je vous invite à prendre la main de l’homme qui marche sur le temps et de vous envoler avec ses oiseaux de pierre.
Et n’oublions pas que les mains du sculpteur symbolisent l’homme dans son intégralité, elles contiennent en mémoire l’histoire du passé et érigent les perspectives d’un futur possible.
Les mains du sculpteur sont des miracles de la création.

Michel Bénard.

Lauréat de l’Académie française.
Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres.
Poeta Honoris Causa.

C’est jusqu’au 16 février 2018 14h-20h sauf dimanche et lundi. Au plaisir de vous y rencontrer….