Arts et AI. Un tableau réalisé par Intelligence artificielle vendu  432500 dollars

Arts et AI. Un tableau réalisé par Intelligence artificielle vendu 432500 dollars

Arts et AI. Un tableau réalisé par Intelligence artificielle vendu 432500 dollars

Le tableau « Edmond de Belamy » fruit du travail du collectif français Obvious a été adjugée chez Christie’s à New York le 23/10/2018 pour 432 500 dollars.

Cette info glanée dans le  journal m’a incité à en savoir plus!

L’Ai et les algorithmes sont partout —- Origines de nouveaux pouvoirs et de richesses, ils sont également présents dans les arts!

« Edmond de Belamy » est le premier portrait « peint » par une intelligence artificielle proposé par Christie’s, la célèbre maison de ventes aux enchères. Derrière cette œuvre, il y a le collectif français Obvious. Rencontre.

C’est une étrange inscription qui figure à la place de la signature, en bas du tableau « Edmond de Belamy ». Il y est écrit « Min (G) max (D) Ex [log (D(x))] + Ez [log(1-D(G(z)))] ». Une équation qui va à coup sûr intriguer le public qui assistera à la vente de ce portrait au siège de Christie’s à New York, jeudi 25 octobre. La toile est la première réalisée par une intelligence artificielle (IA) que le célèbre établissement proposera aux enchères.

Une création française, qui plus est. « Edmond de Belamy » a été conçu sans pinceau, mais avec un ordinateur et des algorithmes, dans un appartement à deux pas de la gare du Nord à Paris. Le tableau est le fruit de la collaboration, depuis plus d’un an entre Gauthier Vernier, Pierre Fautrel et Hugo Caselles-Dupré – trois amis de longue date – et la machine.

Ils ont donné à un logiciel 15 000 portraits d’artistes et d’époques divers.

Pour le collectif, l’artiste n’est  pas ici uniquement l’intelligence artificielle. Il s’agit d’une collaboration homme – machine.

Christie’s a mis le portrait d’Edmond de Belamy en vente, c’est un moyen de tester un éventuel marché, le prix estimé était proche des 11 000  euros. Il s’est adjugé 432500 dollars.

Un collectionneur a déjà acheté l’un des portraits fabriqués par Obvious,

Pour le  groupe Obvious, c’est l’obligation aussi de financer ce travail de recherche en créativité, qui nécessite de  très gros moyens en puissance de calcul.

Le collectif Obvious n’est pas le seul à travailler création, algorithme, je peux citer Claire Malrieux voir article de 2015 sur  Claire Malrieux, artiste chercheuse en quête d’une modélisation du dessin aléatoire  – Exposition A dessin  voici l’article présentant son travail

J’avais eu le plaisir de retrouver son travail en 2016 à la Biennale de Venise dans l’un des pavillons annexes.

Quand l’AI s’immisce jusque dans les arts avec une telle reconnaissance …. cela fait froid dans le dos!

Qu’en pensez-vous?

Arts et AI – Obvious

Arts et AI -Obvious

Arts et AI -Obvious

Arts et AI -Claire Malrieux

Arts et AI -Claire Malrieux