Roger Ballen à la Halle Saint Pierre

Roger Ballen à la Halle Saint Pierre

La Halle Saint-Pierre présente l’exposition » le monde selon Roger Ballen ».

C’est la première fois fois en France que Roger Ballen fait l’objet d’une véritable rétrospective.

L’exposition « le monde selon Roger Ballen »

A cette occasion il a produit des installations inédites in situ et dévoile ses récentes photos en couleur. 80 photos et une dizaine d’installations constituent l’univers ballenesque scénarisé par l’artiste.

Pour décrire son travail , Martine Luzardy commissaire de cette retrospective utilise les termes suivant  » provocante et énigmatique, l’œuvre du photographe sud-africain d’origine américaine, géologue de formation, exprime le sentiment de confusion de l’homme confronté au non-sens de son existence et du monde même ». Pour ma part, j’ai trouvé son univers angoissant, dérangeant à la manière de Bunuel et de Stanley Kubrick. Roger Ballen se veut volontairement « noir » quand il décrit par parabole la vie et situation des personnes vivant en marge de la société sud africaine.

L’artiste

C’est un artiste hors norme. Il est né à New York en 1950. Après des études de psychologie et un doctorat en économie minière, il est parti en Afrique du sud et a démarré sa carrière en tant que géologue. Cela lui a permis découvrir le monde désolé des banlieues lointaines et des campagnes. Après la campagne, il s’est intéressé aux villes et à Johannesburg, décrivant la vie des personnes qui vivent en marge de la société sud-africaine. C’est ce qui nous montre son travail principalement noir et blanc. Depuis quelques années Roger Ballen a élargi sa pratique artistique, il compose photos, dessins, vidéo et réalise des installations. Il bénéficie d’une reconnaissance internationale depuis 2012 et est présent dans de nombreuses collections publiques.

C’est jusqu’au 31/07 à la Halle Saint Pierre