Le ticket poète par Chrismali

Le ticket , c’est le medium qui donne a Chrismali sa grande liberté et lui permet de laisser libre cours à l’imagination, aux envies et expérimentations.

le ticket poète

Le ticket raconte

Un ticket
Deux tickets, trois tickets,
une histoire de tickets.

Un ticket,
deux tickets, trois tickets,
c’est un jeu, un puzzle de vie

Un ticket,
deux tickets trois tickets,
avec des signes inventer l’écriture universelle,
conter le  bonheur.

Un ticket,
deux tickets, trois tickets
pour s’égarer, se fondre dans la foule
jusqu’à disparaître.

Un ticket,
deux tickets, trois tickets
pour voyager sans bouger,
par les yeux, par le cœur, plonger dans mille contrées.
 
Un ticket,
deux tickets, trois tickets
c’est la liberté que donne la grande mixité .
                              

Chrismali

Dans ce texte, Chrismali annonce ses grandes thématiques – jeu, puzzle de vie, écritures, amour, folie, pertes de repères, mondes multiples. nature.

Pêle-mêle de quelques oeuvres sur tickets depuis 9 ans

En 2018, la 1ere grande exposition avec des tickets de métro sur le thème de l’enchevêtrement a valu à Chrismali le « prix special du Jury » –

Exposition avec le Cercle des Atistes de Paris au Parc Floral; Sculpture en ticket, tableaux et textes poétiques – le ticket joue le thème de l’enchevêtrement entre l’ homme et la nature

Chrismali–Hommes-,-nature-enchevêtrés- Expo du Cercle des Artistes de Paris 2018

Quelques textes accompagnaient les oeuvres dont celui-ci sur le ticket de métro

Le ticket – version 2018

Mais où est il?
Je l’ai vu, l’ai perdu.
Il a disparu
dans la machine,
dans ma poche,
dans le tableau là devant vous.
Avec un ticket, je pars,
je compose des histoires
qui parlent d’hommes et de nature

Chrismali

En 6 ans , que de changements voici la version « Le ticket – 2024 »

Ou est-il?
Il a disparu.
Trop papier, il s’est transformé
Ticket poète,
il est devenu ticket pucé.
Plus de mots doux transportés, liste de couses insatiables,
plus de marque page, ni de souvenir parisien.
Le ticket devient rare.
L’ artiste s’en empare, il devient art.
En miniature ou en multiple, sans limite de temps,
pour le plaisir uniquement,
le grand dépaysement,
le voyage continue.

Chrismali
Ticket poète, le ticket raconte ar le ticket, Chrismali aborde nombreux champs de création dessins , sculptures, gravures, mini livres,poésie et thématiques au fil du temps

Et bientôt, dans le cadre du Printemps des Poètes, Chrismali exposera ses mini- livres avec et sans tickets de métro, à la galerie « Couleur du jour » avec la « Bibliothèque Vagabonde »

Le ticket s’efface, reste sa trace

Une exposition présentée par Chrismali et Sigrine Genest à la Mairie du 20 ièm du 24/1/24 au 10/2/24

L’exposition

Le ticket de métro disparaît. Pour autant, il reste un objet de mémoire et un symbole de la vie de Paris . Sigrine Genest et Chrismali, deux artistes dont la collaboration s’est développée au sein des Artistes de Ménilmontant travaillent sur le ticket de métro et vous proposent l’ exposition  » le ticket s’éfface, reste sa trace ».

Quatre volets sont abordés; Rébus de vie, usure, perte de repères, effacement.

Rébus de vie

Le ticket conte la vie sous forme de rébus ; amalgames de personnages, végétations, paysages, écritures. Les dessins et peintures sont traités de manière graphique, figurative, stylisée, abstraite. Ils abordent les sujets de l’accumulation de l’écriture, du rythme, des foules. (Chrismali)

Usure

L’histoire du ticket est évoquée à partir des couleurs adoptées au fil du temps. Le croisement de ces couleurs produit par superposition, un nuancier. Vient ensuite la notion d’appropriation du ticket. Un même ticket est plié, trituré et imprimé jusqu’à disparition. (Sigrine Genest)

Perte de repères

Face à la disparition prochaine du ticket, les repères se perdent. Où est il ? Sur une carte, un téléphone, ou petit carton de 3×7 cm dans une poche. Le ticket présenté devient carré, plus grand, plus petit, il s’obscurcit. Reste son rythme qui persiste en traces d’écritures, de couleurs plus ou moins visibles. (Chrismali)

Effacement

Le dernier volet traite de la disparition du ticket et de la trace qu’il laisse, tant il aura marqué plus d’un siècle de vie parisienne. Le ticket, déchiqueté ou jeté au sol, laisse son empreinte. Il ne disparait jamais complètement des mémoires. (Sigrine Genest)

Le travail des 2 artistes

Les deux artistes travaillent sur des principes graphiques d’accumulation, d’effacement, de transformation.

Chrismali – le ticket s’efface, reste sa trace
Sigrine Genest -le ticket s’efface, reste sa trace

Elles manipulent les tickets de métro, les recouvrent,  graffitent, impriment…

Chrismali et Sigrine Genest ont 2 approches opposées et complémentaires.

L’une travaille directement sur le ticket, le « graffitie », le colorise (Chrismali), l’autre utilise des empreintes de ticket et des formes créées représentant le ticket (Sigrine Genest).

Chrismali emplit le ticket de signes et couleurs jusqu’à le faire disparaitre tandis que Sigrine Genest élimine progressivement toute couleur.

Chrismali  transforme le ticket carton en œuvre d’art miniature, en le multipliant, il devient  tableaux, volumes, installations, livres. le ticket de métro est l’un de ses medias depuis 9 ans. Pour en savoir plus .

Le travail de Sigrine Genest sur l’éffacement du ticket s’inscrit dans une démarche initiée par l’atelier Vicky Fischer au Ateliers Beaux-Arts de la Villede Paris (ABA). Elle présente ici les séries développées.

Chrismali, plasticienne, prélève dans la nature et le quotidien des petits bouts avec lesquels elle compose pour conter des histoires. Elle aborde de nombreux champs plastiques sans limites (sculptures techniques mixtes, taille directe, dessins, peintures, gravure). Elle mélange tout: «La mixité, c’est la vie».Le ticket de métro compose, se mêle à nombreuses de ses créations.

Pour voir plus de création tickets -voir la page Chrismali dédiée

Pour la poésie libre – le ticket poète- de Chrismali sur le ticket c’est ici

Sigrine Genest, diplomée ENSAD spécialité gravure et dessinatrice, utilise le dessin et la grande diversité des techniques de l’estampe pour construire des séries d’images puisant dans le répertoire des lieux communs contemporains. Son intervention sur le ticket de métro n’est qu’un volet de son travail. Pour en savoir plus .

MAIRIE DU 20 – Horaires et accès à l’exposition

Mairie du 20 , 6 Place Gambetta 75020

Du mercredi 24 janvier au samedi 10 février
📍 Salon d’honneur, mairie du 20e, 6 place Gambetta
🕒 Du lundi au vendredi : 8h30 à 17h, le jeudi de 12h à 19h30 et le samedi de 9h à 12h30

Chrismali sera présente les après-midi de 15h30 à 17h et le jeudi 1er février jusqu’à 19h30.

Site de la Mairie de Paris avec présentation de l’exposition

Une petite visite! Venez, je vous emmène

Un grand merci à la Mairie du 20èm de nous accueillir au sein de son très beau salon d’honneur.

Merci également au journal « l’Officiel des Spectacles » pour la diffusion de notre exposition

Rothko, fondation Louis Vuitton

La fondation Louis Vuitton présente une grande rétrospective du  peintre Mark Rothko  qui réunit 115 œuvres provenant des plus grandes collections institutionnelles, notamment de la National Gallery of Art de Washington, de la Tate de Londres et de la Phillips Collection de Washington, et de collections privées internationales dont celle de la famille de l’artiste.

Elle retrace l’ensemble de la carrière de l’artiste depuis ses premières peintures figuratives jusqu’à l’abstraction qui définit aujourd’hui son œuvre. 

L’homme, l’artiste Mark Rothko

Mark Rothko , peintre américain (1903-1970), un homme taiseux qui ne souriait pas (disait Louis Bourgeois), un intellectuel, passionné par la peinture et voulant se hisser au niveau des grands peintres classiques.  Il refusait la mention  » décorative  » que certains prêtait à sa peinture. Il est allé jusqu’à ne pas honorer une grande commande pour le Building  Seagram refusant le cadre « commercial  » dans lesquels ses peintures déjà réalisées allaient être exposées au public.

Grand esthète de la peinture, il a laissé des consignes pour l’appréciation optimale de ses toiles – accrochées pas trop hautes et devant être regardées de prés afin que le regardeur puisse y pénétrer .

« Je suis devenu peintre car je voulais élever la peinture au même degré d’intensité que la musique et la poésie. »

Christopher Rothko, son fils dit de lui  que son ambition première était de transmettre son expérience intime de la condition humaine.

L’exposition

Elle commence par des scènes intimistes et des paysages urbains – telles les scènes du métro new-yorkais, évolue  vers un répertoire inspiré des mythes antiques et du surréalisme.

Au début des années 40, Rothko, jeune artiste de trente-sept ans qui peine à vivre de sa peinture,  confronté aux limites de la figuration, éprouvé par le silence, voire l’hostilité, que rencontre son travail, décide d’arrêter de peindre et se met à écrire. « La Réalité de l’artiste », un manuscrit retrouvé en 1988 et édité en 2004 par son fils; réflexion sur les principaux courants artistiques de la Renaissance au surréalisme, ce livre parle également de la condition de l’artiste et de ses rapports difficiles avec le marché de l’art.

À partir de 1946, après la guerre, Rothko opère un tournant décisif vers l’abstraction dont la première phase est celle des Multiformes, où des masses chromatiques en suspension tendent à s’équilibrer. Progressivement, leur nombre diminue et l’organisation spatiale de sa peinture évolue rapidement vers ses œuvres dites « classiques » ,  superposition de formes rectangulaires suivant un rythme binaire ou ternaire, caractérisées par des tons jaunes, rouges, ocre, orange, mais aussi bleus, blancs… 

Rothko cherche à donner au regardeur dans ses peintures un espace  de méditation. Sa technique picturale propre donne des transparences, des couleurs variant avec la lumière propices à la contemplation de l’œuvre et sa pénétration. Des études récentes de ses toiles on montré que certaines étaient composées d’une trentaine de couches de lavis et qu’il avait développé une technique fondée sur la combinaison de la peinture à tempéra et de l’acrylique, il utilisait également l’huile et l’acrylique

L’exposition se termine avec la présentation de la série des Black and Grey de 1969-1970 aux côtés des grandes figures d’Alberto Giacometti, créant un environnement proche de ce que Rothko avait imaginé pour répondre à une commande de l’UNESCO restée sans lendemain.

Article éclairant sur Rothko et l’exposition https://thegazeofaparisienne.com/2023/11/15/mark-rothko1903-1970/

Site de la fondation https://www.fondationlouisvuitton.fr/fr/evenements/mark-rothko

Rothko

Message Chrismali

La fin d’année approchant , je souhaite à toutes et tous de bonnes fêtes de fin d’années.

J’ai également la joie de vous annoncer que des oeuvres de Chrismali réalisées à partir de tickets de métro seront exposées au salon d’Honneur de la Marie du 20èm arrondissement, du 24 janvier au 10 février en duo avec l’artiste Sigrine Genest.

«  Le ticket s’éfface , reste sa trace. » Au plaisir de vous retrouver en 2024

Vernissage – un mois après Noel, le 25 janvier!

Rétrospective Mark Rothko à la Fondation Louis Vuitton.L'homme, l'artiste et l'exposition.
Chrismali – Mairie du 20 em Paris

Pierres , taille directe, expo Chrismali

Tout d’abord , merci.

Merci pour votre enthousiasthme votre soutien. Lorsque l’on présente un tout nouveau travail, le regard et l’échange avec les autres sont importants et j’apprécie nos rencontres.

Cela fait maintenant 4 ans que je me suis lancée dans la pratique de la taille directe, la sculpture sur pierre.

Taille directe

C’est un peu par hasard que j’y suis arrivée, je souhaitais travailler avec le bois flotté, un matériau que l’on rencontre souvent abandonné sur les plages et je suis allée dans un atelier de taille directe dont les membres faisaient de la pierre. Sans trouver cela facile, cela demande temps, techniques et efforts, je me suis surprise à suivre des courbes, trouver le mouvement. La thématique des « Pas finis » – mes êtres en évolution, ces « éphémères » par rapport à l’échelle du temps et à la certitude de la finitude humaine se sont vite imposés et une petite série est née, jamais encore exposée,

Mon besoin d’exploration et de mélange m’a conduit vers d’autres champs d’application; mélange de pierre, puis mélange de fer et et de pierre puis bois, pierre, bronze et sur des pièces plus petites céramiques, bois, métal, bijoux… mix media..

Les pierres travaillées manuellement sont des serpentines, albâtres, tuff, calcaires et opales (pierres métamorphiques du Zimbabwé).

Exposition Liens avec les AAB- Espace Commines – Marais -Paris

Prochainement, avec les Artistes à la Bastille, j’exposerai mes 2 dernères réalisations « pierre sur le thème » « Liens »*

* thème qui est le mien depuis 15 ans – j’ai démarré ma seconde vie « professionnelle » avec les chrismaliens- des bijoux de fils et d’argent, des liens fragiles et éphémères qu’il nous faut entretenir…). Aujourd’hui les bijoux sont accessoires et services.

Je présente 2 sculptures  » scénettes » en rapport avec les liens qui unissent tout le vivant – la terre, l’air et l’eau.

La 1ère petite installation est un arbre ( bois, fer et albâtre) accompagné de tous petits personnages  » les pas finis » et d’un grand personnage – relié, connecté, soutenu, dépendant de la terre, l’air et l’eau.

La seconde installation représente « mère nature » à la fois grotte où l’on se réfugie et où l’on puise ses resources et corps que l’on tente de dominer et d’exploiter, Mère nature est accompagnée de ses petits êtres pas finis dépendants qui ‘sy abrite et la dévore.

Espace Commines du 30/11 au 3/12 , 17 rue Commines 75003 Paris

Vernissage le jeudi 30 à partir de 18h30, ouverture jeudi, vendredi, samedi et dimanche de 14hà 20h.

Je serais présente tous les jours et serais tavie de vous accueilir. Si vous le pouvez, prévenezmoi de votre visite. mcl@chrismali.com – sms 06 23 58 01 26

Vivants éphémères
Bienvenue sur la planète Terre
 
Enracinés, nourris, soutenus,
Sur terre, sous terre
Dans les mers, dans les airs.
 
Chantal, Rémy, pâquerette, crevette, gazelle
Moustique, papillon, herbes folles,
Dauphin, platane, cerisier, cassissier,
Pour tout le vivant
Même terre, même air, même eau
 
Tout est lié, tout est lien

Chrismali

Complétant les sculptures, j’exposerai 2 gravures en rapport avec la thématique de l’eau , la mer et de toutes ses vies inconnue.

Nouvelles du ticket

Mon travail avec les tickets de métro continue. Peut-être une belle exposition prochainemement.. Je vous tendrais au courant.

La période des cadeaux approchant, j’ai de nombreux mini tableaux – le tableau ticket unique ou petits cadres format 20-*20 facilement expédiables, à des tarifs cadeaux; 15 euros hors transport pour les touts petits et entre 35 et 50 pour les formats carrés 20*20. Ne prenant pas toujours le temps de poster sur ma boutique l’ensemble de mes créations, n’hésitez pas à me contacter, par mail mcl@chrismali.com ou par sms 06 23 58 01 26. Voici le site où vous pouvez voir les mini tableaux.

Site mavillemonshopping – boutique chrismali

Actualités Chrismali Mars

Féminin Pluriel – exposition collective Saint Maur 94

Exposition « Féminin Pluriel » aux Ateliers d’Arts de Saint Maur des Fossés

Une quinzaine d’artistes pour ce rendez-vous annuel. Cette année c’est « raconte moi une histoire ». Chrismali vous contera celle de « Jadis »

Le propos est de partir de trésors anciens, les mélanger à ce qu’on peut trouver – du tout et du rien, en sortir des histoires , personnages qui évoquent la vie d’aujourd’hui – au programme ticket de métro tableaux, sculptures, gravures et gravures et tickets de métro…

Du 6 au 19 mars 2023
De 14h à 18h du lundi au dimanche
5ter Avenue du Bac, 94210 La Varenne


Vernissage le lundi 6 mars 2023 à 18h30
Finissage le samedi 18 mars à partir de 19h avec un spectacle de danse par Fabienne HAUSTANT de Danse Les Yeux Fermés à partir de 20h
Une tombola sera proposée lors du vernissage le 6 mars, résultats lors du finissage le 18 mars à 19h

A bientôt vous pourrez m’y retrouver le lundi 6 mars à partir de 18h pour le vernissage – le mercredi 15 mars de 14h à 18h et le samedi 18 mars pour le finissage à partir de 18h , le spectacle de danse ayant lieu à 20h – et sur rendez-vous , n’hésitez pas à me contacter.

Aliz’Art – exposition collective Alfortville 94

Cette année est une année particulière pour Aliz’Art.

Une des membre fondatrice Marie ARRIARAN s’en est allée et nous lui rendrons hommage avec cette exposition. Une trentaine de ces tableaux seront présentée, Marie aimait la spontanéité et célébrait la joie, Ces tableaux lui ressemblent.

Chrismali exposera des gravures sur le thème aquatique -profondeurs inconnues – profondeurs rêvées ainsi qu’une série de sculptures.

Le vernissage aura lieu le samedi 25 mars à partir de 18h30

Gravure et tickets de métro

Cela fait maintenant 3 ans que je pratique la gravure et l’impression qui en découle.

J’y trouve une source de joie et de créativité immense. J’espère pouvoir vous la faire partagée.

Ne renonçant pas aux tickets de métro que j’ai un temps délaissés, j ai trouvé de nouvelles pistes. L’une concenne le lien entre gravure et tickets de métro – soit par impression sur ticket de métro, soit en utilisant des plancges de tickets de métro collés et travaillés pour obtenir des reliefs à interpréter.

Quelques exemples seront présentés dans les 2 expositions cités ci-avant et prochainement une page spécifique dédiée sur ce blog sera créée.

En avant première – voici quelques exemples de ponts établis entre tickets de métro et gravures.

Merci de me faire part de vos commentaires – de vive voix lors des expositions ou sur cet article ou par mail mcl@chrismali.com

Expositions, j’ai vu, j’ai aimé

Paris fourmille de tout. Ville de cultures, l’art y est présent sous toutes ses formes.
Parisienne, je suis souvent moins informée que d’autres sur les expo, spectacles, concerts tant il y en a.

Difficile de savoir, de faire un choix , alors je privilégie certains thèmes -ceux que je suis – ceux que j’aime.
Mes axes sont les arts qui vous ouvrent de nouveaux horizons par leurs messages ou l’exploitation de nouveaux matériaux,; art de la transformation, art singulier , art textile.

Pendant ce dernier semestre, voici les quelques expositions que j’ai vues, aimées et dont je ne vous ai pas parlé.

Baya – Institut du Monde Arabe

Baya – Institut du Monde Arabe – Une fille, jeune fille, femme qui a côtoyé de grands artistes (Braque, André Breton, Picasso, Matisse..) et peut être les a inspiré – un parcours hors du commun , un art libre. Jusqu’au 26/03/23


Exposition Trop – les artistes à la Bastille

Une soixantaine d’artistes peignent , sculptent, installent leur vision du  » Trop »

Chrismali y participait – Espace Commines – 75003

Mathieu Bonardet

Mathieu Bonardet, un artiste discret qui s’exprime avec sont corps, ses crayons graphite. Un artiste qui tout en courbes, en noir et blanc nous emporte au delà des lignes et crée un univers fort et calme à la fois. – Galerie ETC 75003

Exposition Chaos – Espace Chailloux 94

Exposition collective ou j’ai pu apprécié tout particulièrement le travail de 2 artistes

Claire Brusadelli peintre qui travaille sur les thèmes de l’accident , de l’inexorable et du chaos avec une palette harmonieuse et lumineuse.

Josselin Metivier peintre et céramiste , dans ses œuvres transparaissent une spontanéité débridée, une profusion mélangée.

Asia Now

8 éme édition de cette manifestation , cette année installée dans les nombreux sites de la Monnaie de Paris! Environ 80 galeries internationales de tout horizon, principalement Asie mais également Auberverviliers, Paris…

Une palette d’arts et d’artistes foisonnant, un parcours aux espaces multiples propices aux découvertes . Plein de noms d’artistes que je n’ai pas retenus – un vent de nouveauté, un mélange d’Asie et d’art contemporain innovant – une grande réussite – un plaisir.

J’espère que vous apprécierez cette courte galerie de photos!

AKAA – Carreaux du Temple

L’art africain a le vent an poupe!

Son esthétisme coloré séduit et les galeristes l’ont compris – couleurs, textiles africain, photos. Tout est attractif .

Découvrez

Voici la session précédente