Léon Spilliaert – Musée d’Orsay


Léon Spilliaert (1881-1946) Portrait de l’artiste par lui-même1903. Crayon graphite, encre noire et encre brune à la plume et au pinceau H. 27,4 ; L. 27,2 cm

Léon Spilliaert, peintre belge née en 1881 à Ostende, un bout du monde.

Homme d’une grande sensibilité, mélancolique, grand nerveux, lecteur de Nietzsche, écrivant des poèmes qu’il jette ensuite, il se dit né dans un monde étrange.

Continuer la lecture de Léon Spilliaert – Musée d’Orsay

Céline Achour – Rêveries d’automne

Céline Achour – peintre de contes fantastiques intimistes

J’aime beaucoup l’univers de Céline Achour. C’est une conteuse artiste peintre qui vous emporte vers d’autres espaces, d’autres temps…

Continuer la lecture de Céline Achour – Rêveries d’automne

Chrismali – Expo Fatras -Galerie Espace le Marais

Chrismali – Expo Fatras -Galerie Espace le Marais


Ma deuxième exposition personnelle s’est déroulée à la galerie Espace Le Marais, petite galerie bleue située à la croisée de grands chemins, Musée Picasso, Musée Cognac Jay, Institut Finlandais, Le square Parc Royal.

Continuer la lecture de Chrismali – Expo Fatras -Galerie Espace le Marais

Toulouse-Lautrec au Grand Palais

Toulouse-Lautrec est un peintre, dessinateur, lithographe, caricaturiste ,affichiste et illustrateur français.

Il est le peintre de la vitalité et de l’humanité. Il s’est attaché à montrer le réel dans toute sa force avec des techniques picturales allant à l’essentiel.

Continuer la lecture de Toulouse-Lautrec au Grand Palais

« Tout est lié » – Chrismali

« Tout est lié » – Chrismali

Tout est lié, tout est lien.
Trop plein de tout.
Il est temps de s’alléger!

Chrismali

C’est par cette citation que commençait l’exposition Chrismali à la Galerie de l’Angle – Tickets volants au vent et poésie en vitrine.

Continuer la lecture de « Tout est lié » – Chrismali

Jacqueline Duhême – une exposition enchanteresse – bibliothèque Fornay

La bibliothèque Forney présente la première grande exposition consacrée à Jacqueline Duhême  » une vie en couleurs ».

Jacqueline Duhême est une illustratrice émérite de la littérature pour enfants. Elle a illustré plus de 80 livres.

Femme de caractère, passionnée, elle a traversé le 20 èm siècle et y a laissé son empreinte et elle continue aujourd’hui.

Jacqueline Duhême est née à Versailles en 1927. Partie de rien, femme aux multiples talents, à partir de sa rencontre avec Paul Eluard, son chemin n’a cessé d’aller à la rencontre des grandes figures de son époques artistes, personnalités publiques…

Elle a été l’ imagiaire des poètes comme la surnommait Paul Eluard  et a travaillé avec Jacques Prévert, Paul éluard, Raymond Queneau, Claude Roy, Miguel Angel Asturias, Jules Supervielle, Francis Jammes, Blaise Cendrars, Anne Philippe, Maurice Druon, Gilles Deleuze, Elisabeth Badinter .

Elle a su les convaincre d’écrire des textes pour elle qu’elle mettait en image.

Par son tempérament enjoué, son amour de la vie, son talent, elle est entrée dans l’intimité de nombreux de ceux qu’elle côtoyait.

Elle a été aide d’atelier chez Henri Matisse et logeait chez eux.

Par sa rencontre avec la comtesse Volpi, elle fit  un séjour à Venise et eut l’opportunité de mener une vie de peintre.

Elle a cependant préféré devenir reporter dessinatrice pour le couple Lazareff. Elle travailla pour le magazine Elle  de 1952 à 1971 en France et à l’étranger. Elle fut journaliste et réalisa de nombreux reportages en image. Elle voyagea avec les Kennedy, avec Charles de Gaulle, avec le pape Paul VI. Robert Badinter lui demanda d’imager un livre sur les droits de l’homme en 2005…

En tant qu’auteur et illustratrice, elle a réalisé un dessin animé en 1956, avec H. Gruel.

Elle a également créer des cartons pour tapisserie et entre 1967 et 1981 , elle est peintre cartonnier pour les tapisseries d’Aubusson.

Plusieurs prix lui ont été décernés, dont L’Octogone d’honneur pour l’ensemble de son œuvre en 1998 et le titre de commandeur de  l ’ordre des Arts et des Lettres en 2016.

Pour en savoir plus, voir son interview de 2014

Site Forney . Exposition jusqu’au 13 juillet 2019

Toi emoi – Artistes à la Bastille

Toi émoi – Artistes à la Bastille

C’est la nouvelle exposition de l’association des Artistes à la Bastille.

Elle se déroule dans le très beau lieu qu’est l’Espace Commines .

L'exposition présente le travail de 69 artistes réunis en une exposition autour d’une interrogation sur l’altérité, résumée par son titre : « TOI ÉMOI ».

« « TOI », c’est l’autre, différent de moi, proche ou lointain, qu’il soit humain, animal,végétal ou même … robotique.

« ÉMOI », car la rencontre est toujours interrogation, curiosité, bouleversement ; rêves ou cauchemars, histoires d’amour, de haine, rarement d’indifférence !

A l’heure où les sociétés sont prises du vertige de se refermer sur elles-mêmes, il est réconfortant de sentir, devant toutes ces créations, les désirs de partage se bousculer dans la tête des artistes. »

J’ai sélectionné quelques oeuvres qui j’espère vous donneront envie d’aller voir l’exposition, suivre ce collectif – allez voir le site de l’association.

du 15 au 18novembre 2018
à l’Espace Commines
17 rue Commines 75003 Paris

Bonne visite!

Mirella Rosner -May Chan Wai Mui

May Chan Wai Mui

Artistes à la Bastille- Regine De Forge de Parny

Artistes à la Bastille- Pascale Lefebvre

Artistes à la Bastille- Pascal Mathé

Artistes à la Bastille -Mirella Rosner- Elli Drouilleau

Artistes à la Bastille- Elisabeth Baillon

Artistes à la Bastille- Colette Rabeuthe

Artistes à la Bastille – Nathalie d’Alessandro

Artistes à la Bastille – macha Volodina Winterstein

Artistes à la Bastille – Loic Lortsch

Artistes à la Bastille – Elisabeth Lerolle

Artistes à la Bastille – Elisabeth Lerolle

Toi émoi- Artistes à la Bastille

 

 

L’exposition « l’état du ciel » au Palais de Tokyo, un musée toujours aussi surprenant et déroutant,

Le Palais de Tokyo, un musée toujours aussi surprenant et déroutant présente l’exposition « l’état du ciel »

Il y a des lieux rares comme celui-ci ou l’on va en se disant – que va t’il se passer?

Est ce que je vais comprendre, aimer, détester, être indifférent, être furieux?

Est ce que je vais apprendre quelque chose.

« L’état du ciel « au Palais de Tokyo donne a voir des propositions  de l’attention active des artistes à l’état du réel, l’artiste étant le témoin de son époque; des données physiques, morales, économiques et politiques…

Un projet ambitieux en 3 parties – Le volet 1 a débuté le 14 février.

Une petit anecdote et des photos, c’est ainsi que je vais vous donner ma perception de cette exposition.

Le Palais de Tokyo, c’est grand et parfois on passe même des salles gigantesques. C’est ainsi que vers la fin de la visite, j’ai eu envie de refaire des photos des grandes peintures tags et que j’ai découvert un espace ou je n’étais pas allée.

La partie « Des choses en moins , des choses en plus ». (14 février -2 mars)

Vu de loin, des personnes qui déambulent dans un grand espace quasi vide et parmi elles, 2 vélos qui roulent…

Insolite! En regardant mieux, je vois une femme seule nue qui elle aussi marche, s’arrête, prend des mesures de son corps avec un mètre ruban, les annonce à haute voix, les inscrits au sol, les additionne ou les multilplie.

A bien y regarder il y a également des dessins au mur et sur les vitres de corps et de leurs mesures.

C’est clair, une performance est en train de se passer sans bruit – sans presque personne, devant mes yeux.

Voici une courte vidéo d’ Esther Ferrer, artiste espagnole engagée qui a débuté sous le régime de Franco ses performances. C’et elle qui est à l’origine de cette performance http://videos.arte.tv/fr/videos/exposition-hommage-a-l-artiste-espagnole-esther-ferrer–7400822.html

CAM05796

Performance Esther Fisher
Performance Esther Fisher

Performance Esther Fisher

Performance Esther Fisher
Performance Esther Fisher

Performance Esther Fisher
Performance Esther Fisher

Performance Esther Fisher
Performance Esther Fisher

Je visite tout l’espace , il y également comme une cabine préfabriquée trouée d’ou on a une perception différente des choses. un objet marqué « essayer moi », un kit de présentation, modulable pour exposition ou autre qui tiend dans une sorte de grande malle. et des visiteurs qui se promènent intrigués.

En repartant, je croise un groupe et les entend parler.

 » Tu as vu la femme nue dans l’espace? »

Un autre renchérit  » Tu as vu les vélos? »

Et un 3èm qui questionne « Nus aussi? »

Cela m’a fait rire , sourire et j’espère que vous aussi.

Il est des lieux comme celui-ci qui vous font modifier la perception des choses – qui vous surprennent, banalisent et vous ouvrent … Ce n’est pas la 1ère fois que cette sensation curieuse se produit au Palais de Tokyo.

John Giorno
John Giorno

John Giorno
John Giorno

John Giorno
John Giorno

John Giorno
John Giorno

CAM05807 CAM05804

La partie « Nouvelles histoire de fantômes » -(14 février- 7 septembre)

Il s’agit ici d’une grande installation vidéo qui vous immerge dans une réflexion – proposition sur la perte des êtres qui vous entourent. C’est traité comme un mur des lamentations qui s’installe aussi au sol…

On peut survoler ou y passer des heures à tout décoder, tenter de comprendre ou seulement regarder ces images seules ou composées qui créent un univers calme et impressionnant. Une oeuvre qui ne vous laisse pas indifférent.

Réalisation Georges Didi-Huberman et Arno Gisinger

 

Huberman et Gisinger
Huberman et Gisinger

Huberman et Gisinger
Huberman et Gisinger

Huberman et Gisinger
Huberman et Gisinger

Huberman et Gisinger
Huberman et Gisinger

SVP

Huberman et Gisinger
Huberman et Gisinger

Découverte au Little Palais, Henrique Oliveira et sa sculpture installation Baitogogo

L »artiste brésilien a construit sa petite forêt à partir de déchets de palettes qu’il a intégré dans la structure du batiment.

C’est beau et Chris a beaucoup aimé! C’est le petit bonhomme rouge en photo, il m’accompagne souvent, lui ou un autre Chris, ou un Ma ou un Li.

Pour en savoir plus

 

Henrique Oliveira
Henrique Oliveira

Henrique Oliveira
Henrique Oliveira

Henrique Oliveira 3 CAM05789

Henrique Oliveira
Chris détaillant le travail d’Henrique

Allez-vous voir cette exposition?

Si vous le voulez bien, faites-moi part de vos surprises et observations.

 

programme

L'état du ciel au Palais de Tokyo
L’état du ciel au Palais de Tokyo